Bienvenue dans la partie actualités
Syndiquer le contenu

La parole, Philippe FONTAINE

Si, comme il est convenu de le dire, le langage est le propre de l’homme, la parole est l’acte qui lui donne, par ce pouvoir à faire sens et à en appeler à d’autres consciences parlantes,  à se réaliser dans son humanité. Le langage, ou plutôt la langue articulée, restent des abstractions mortes tant qu’un homme ne se lève pas pour les assumer en les faisant passer à l’acte. Mais l’essentiel réside dans ce que ce passage à l’acte rend possible : l’élévation de la réalité brute, appréhendée dans l’immédiateté sensible, au domaine du concept et de la signification. C’est à ce prix que le langage, par la médiation de la parole, rend possible la communication des consciences et le partage de la rationalité. Au-delà de cette accession à l’élément rationnel, qui signe l’entrée en humanité, c’est par l’appel à l’autre homme, l’adresse faite à autrui dans l’élément du langage, que la parole institue la reconnaissance mutuelle des consciences de soi, et rend possible l’avènement de ce que Kant appelait le « royaume des fins », c’est-à-dire l’accès à un monde où chaque homme serait respecté dans sa dignité et considéré comme une fin en soi.

1. Dossier pédagogique
2. Cours en vidéo classés par thèmees
3. E.E.E. sur Facebook
4. E.E.E. sur Dailymotion