Bienvenue dans la partie vidéotheque
Bienvenue dans la partie vidéotheque
Syndiquer le contenu

Ombre et lumière dans Œdipe roi - 2. Échanges et questions, Jean-Pierre LANGEVIN

Invités: 
Jean-Pierre LANGEVIN
Date de parution: 
12/11/2015
Résumé de la conférence: 

Le mythe d'Oedipe a été la source de tant de réécritures et d'interprétations que nous pourrions le croire enseveli, inerte sous cet amas décourageant, ou devenu fantomatique, trop transparent à force d'être décrypté, analysé et psychanalysé. Mais il me semble qu'il nous fascine encore, parce qu'on y voit un homme déraciné, qui cherche à échapper à un destin inéluctable, qui est placé sous le signe d'une malédiction, mais qui veut savoir, éclaircir les zones d'ombres, exercer son intelligence. A y bien réfléchir, il semble avoir plusieurs histoires, totalement contradictoires. Son origine : c'est Thèbes, mais aussi Corinthe. Une naissance non désirée à Thèbes, un abandon cruel, la terrible blessure aux pieds, mais aussi ensuite un enfant sauvé de la mort et une adoption à Corinthe qui comble ses parents. A l'âge de la maturité : c'est un statut de héros pour celui qui résout l'énigme de la Sphinx, qui arrive à Thèbes en triomphateur, devient roi, pour tomber ensuite et avoir le destin du plus malheureux des hommes. Comme le dit le choeur dans le quatrième stasimon : « Ayant ton sort pour exemple, ton sort à toi, ô malheureux Oedipe, je ne puis plus juger heureux qui que ce soit parmi les hommes ».

C'est cette plasticité du destin d'Oedipe, cette capacité à se renverser en son contraire, que Jean-Pierre Vernant et Pierre Vidal-Naquet ont exploré dans le chapitre de Mythe et tragédie en Grèce ancienne intitulé : « Ambiguïté et renversement. Sur la structure énigmatique d'Oedipe roi ». Avec Oedipe, tous les signes s'inversent, c'est ce qui me semble fascinant dans la tragédie de Sophocle et le film de Pasolini, et le point de départ que j'ai choisi pour cette étude, c'est l'entrée thématique duale de l'ombre et de la lumière – j'aurais pu dire obscurité et lumière, ou clairvoyance et aveuglement – motif qui s'impose sous de nombreuses formes à la fois dans la pièce et dans la version filmique du mythe. Comment analyser Oedipe sous le signe de cette dualité, cette double nature inscrite dans le texte de Sophocle et les images de Pasolini ? C'est ce que nous verrons, en tentant de faire apparaître pour nous ce monstre si humain.

Lieu de la conférence: 
Sèvres
Etablissement: 
Lycée Jean-Pierre Vernant

Cours interactif de littérature diffusé en visioconférence le 12 novembre 2015 depuis le Lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres dans le cadre du Programme Europe, Éducation, École : www.projet-eee.eu

Dossier pédagogique : http://www.coin-philo.net/eee.15-16.docs/oedipe_roi_langevin_jp.pdf
Programme 2015-2016 : http://www.coin-philo.net/eee.15-16.prog.php
E.E.E. sur Facebook : https://www.facebook.com/Europe-Education-Ecole-203833816638

Auteur : avatarprojeteee
Tags : Pasolini OEDIPE Sophocle Langevin
Envoyé : 17 novembre 2015
Note :
Votes :